Alexandra Dobbs
Sophrologue et Hypnologue
Alexandra Dobbs
Sophrologue et Hypnologue

Cette année, j’ai pris une bonne résolution...

Cette année, c'est certain, j'arrête de fumer. Moi, je vais faire du sport. J'irai nager deux fois par semaine.
Moi, je serai plus présent à mes proches, je rentrerai moins tard du bureau, je vais perdre 6 kilos ...
Le passage à l'an neuf est souvent l'occasion pour chacun de nous de prendre ainsi ce que l'on appelle communément de bonnes résolutions.

Le hic c'est que sur le chemin du changement, nombreuses seront les tentations et donc les risques d'abandon de nos bonnes résolutions.

Mais comment faire alors pour tenir nos bonnes résolutions ? Voici quelques pistes :

  • Interrogez l'origine de votre désir : vérifiez que votre résolution est un objectif personnel, émanant de votre propre désir.

  •  Sélectionnez un objectif unique, suffisamment clair, précis et mesurable dans le temps.

  • Identifiez vos saboteurs : projetez-vous dans les semaines à venir et identifiez les situations où vous risquez de perdre le contact avec vos résolutions. Identifiez alors vos saboteurs, c'est-à-dire vos comportements conscients et inconscients qui risquent de vous faire dériver de votre objectif.

  • Planifiez vos besoins : prenez de véritables rendez-vous avec vous-même et engagez-vous quoi qu'il arrive (ou quasi) à leur donner la priorité ! Peut-être même que vous allez devoir apprendre à dire "non" !

  • Faites appel à un tiers : se faire soutenir par un professionnel permet de garder le cap.
    Le fait de savoir que vous avez un rendez-vous prévu peut consolider vos résolutions. D'autant plus qu'un professionnel peut aussi vous proposer de nouvelles idées pour atteindre votre but.

Pour que cette année vos bonnes résolutions ne s'évanouissent pas dans la nature dans le courant d'air du mois de février, prenez le temps d'appliquer ces quelques conseils. Et puis, remarquez que chaque jour de l'année est le bon quand on se sent vraiment prêt au changement.
Source : Dimitri Haikin, Psychologue

 

J’étais pourtant très motivé.e !

C’est quoi la motivation ? D’après l’encyclopédie Universalis la motivation peut être définie comme le processus psychologique responsable du déclenchement, du maintien, de l’entretien ou de la cessation d’une conduite. Elle est en quelque sorte la force qui pousse à agir et penser d’une manière ou d’une autre. Le concept de motivation est indissociable de celui de but, représentation mentale d’un état désiré. Le but est une cible, un objectif à atteindre, qui guide l’action en lui donnant sa direction et son énergie. La motivation est l’état psychologique qui pousse à agir dans le sens du but désiré. Ainsi, elle génère, contrôle et maintient un certain nombre de comportements et cognitions permettant d’aller dans le sens de l’atteinte du but.

Plus d’une centaine de conceptions théoriques ont été élaborées pour définir la motivation et identifier ce qui la compose et l’entretient. Elles peuvent être divisées en deux catégories. Les premières partent des besoins, c'est-à-dire des "manques" ressentis d'ordre physiologique, psychologique ou sociologique. Les besoins poussent à l'action, car ils créent des tensions que la personne veut réduire ou éliminer. Le comportement motivationnel lié aux besoins peut être décrit de la façon suivante. L'apparition de besoins incite à vouloir les satisfaire, d'où des actions en conséquence avec des résultats qui sont vécus comme des récompenses (si cela marche) ou des punitions (dans le cas contraire). Maslow et Herzberg font partie des auteurs les plus connus en matière de théorisation des besoins. D'autres théories motivationnelles étudient les processus guidant les choix supposés conscients ou volontaires des individus. Les plus connues sont celle des attentes et celle de l'équité.

La motivation ne serait pas un état, ou encore une mystérieuse énergie psychique, mais un processus dynamique, une construction permanente, qui se détruit et se construit. Le psychosociologue Claude Lévy-Leboyer, par exemple, résume ce concept ainsi : « Le processus de motivation est sous forme de boucle, et se compose de 6 étapes: 1-j’accepte un objectif, 2- je pense que je suis capable de l’atteindre, 3- je sais quels résultats je vais recevoir en retour, 4- je passe de la belle intention à l’action, 5- je reçois des informations utiles sur ma performance en cours de route (feedback), 6- je confirme ou révise mes objectifs. 

Sources : lesmotivations.net ; reussite-etudes.fr ; universalis.fr
 

Pour devenir incollable sur la motivation

 

Sophrologie et Hypnose

Trêve de théories... et vous, avez-vous un objectif ? La motivation suffisante pour l'atteindre ? Un accompagnement en Sophrologie et Hypnose peut vous permettre de clarifier votre objectif et les étapes pour l’atteindre, d’identifier vos éventuels freins, résistances ou croyances limitantes, d’activer et alimenter vos leviers de motivation. Selon votre projet, des exercices d’auto-hypnose et de sophrologie peuvent vous être proposés pour maintenir les effets sur la durée. Prendre RDV

 

Auto-hypnose

« Psychnonaute », une plateforme pour apprendre l’auto-hypnose en ligne, propose à partir du 7 janvier "Le Challenge Résolutions" : retrouvez une courte vidéo chaque jour pour vous accompagner dans l'atteinte de votre objectif.

Un chapitre d’exploration est également dédié à « Motivation et passage à l’action ». Vous pouvez tester la plateforme 7 jours gratuitement avant de vous y inscrire

 

Le coin des curieux : les traditions et les origines du Nouvel An à travers le monde

La plus ancienne fête du Nouvel An enregistrée remonte à Babylone, il y a 4 000 ans. Dans le cadre de sa réforme, César a institué le 1er janvier comme premier jour de l’année, en partie pour honorer l’homonyme du mois : Janus, le dieu romain du changement et des débuts, dont les deux visages lui ont permis de regarder en arrière dans le passé et de futur. Cette idée est devenue liée au concept de transition d’une année à l’autre… Cette journée a été considérée comme préparant le terrain pour les douze prochains mois, et il était courant pour les amis et les voisins de commencer l’année de manière positive en échangeant des vœux et des cadeaux de figues et de miel. Janus est le dieu romain des commencements et des fins, des choix, du passage et des portes. Il est bifrons (« à deux visages ») et représenté avec une face tournée vers le passé, l’autre sur l’avenir…

Lire la suite : les traditions et les origines du Nouvel An à travers le monde (Aphadolie)

 

#sophrologie #hypnose #bienetre #bonneresolution #motivation #autohypnose #psychonaute

Crédit photo : Olya Kobruseva de Pexels
 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.