Alexandra Dobbs
Sophrologue et Hypnologue
Alexandra Dobbs
Sophrologue et Hypnologue

Sujet hautement sensible !


Avez-vous déjà eu le sentiment d’être une éponge à émotions ? Ressentez-vous fréquemment une trop grande empathie ? Etes-vous facilement blessé.e par les critiques, les reproches, les conflits ? Etes-vous dérangé.e par des odeurs, des lumières, des sons, alors qu’objectivement ils ne devraient pas vous déranger ? Avez-vous l’impression d’un cerveau en surchauffe, de voir jaillir mille et une pensées en permanence ? Etes-vous ultra-perfectionniste au point de vous épuiser ? Alors, vous êtes peut-être… hypersensible.

 

Dans ce cas vous vous retrouvez peut-être plutôt parmi les «hypersensoriels», très sensibles aux stimuli de l’environnement, les «émotifs», qui ressentent une «palette d’émotions plus large», les leurs et celles de leur entourage, ou parmi celles et ceux qui «pensent tout le temps, qui doutent et ressassent ce qu’on leur dit». Ces trois grandes familles d’hypersensibles sont un classement défini par Saverio Tomasella, créateur et chercheur de l’Observatoire de la sensibilité, psychanalyste et docteur en psychologie.  https://lasensibilite.com/

 

La psychologue américaine Dr Elaine Aron, a, quant à elle, commencé à faire des recherches sur le sujet de la haute sensibilité et son fonctionnement dans les années 1990.  Selon elle, l'hypersensibilité toucherait environ 20% de la population. Auprès du grand public, elle met l'accent sur les aspects positifs de la haute sensibilité, qui pendant longtemps a été faussement synonyme d’introversion, d’inhibition, d’anxiété, de timidité et de dépression. D’après Elaine Aron, l’hypersensibilité est inné et fait partie du tempérament. Comme toutes études scientifiques et empiriques, les siennes sont débattues et controversées et c’est tant mieux. Mais pour le quidam hypersensible l’important est ailleurs.

 

Comment faire de la sensibilité une force ?

Peu importe cette (nouvelle) étiquette, cette classification parmi les hyper ou les ultra sensibles. Si vous vous reconnaissez dans la littérature et les divers tests qui vous sont proposés sur le sujet, il me paraît surtout nécessaire de vous libérer de cette croyance limitante, que vous avez peut-être, et qui fait de la sensibilité un problème, voire une anomalie. Une fois convaincu.e que la sensibilité est réellement une qualité fondamentale, il me paraît plus essentiel de mieux la connaître, d’en prendre soin et de la développer.

 

En effet, ce n’est ni une pathologie ni une fragilité mais un trait de personnalité, une force, un pouvoir qu’il faut apprendre à maîtriser, un peu comme Peter Parker, alias Spider-Man, ado hypersensible qui détient des super pouvoirs qui engendrent de grandes responsabilités. 

 

Et pour commencer, apprenons à reconnaître nos alliés : colère, joie, tristesse, peur et dégoût, ces grandes émotions qui nous gouvernent. Accueillir chaque émotion, l’écouter, apprendre d’elle. Cela demande un peu de patience et de persévérance et cela change réellement la vie. Les émotions sont un phénomène biologique ; il n’existe pas de « bonnes » ou de « mauvaises » émotions, mais des émotions « agréables » ou « désagréables », plus ou moins intenses. Il s’agit d’apprendre à développer un rapport adéquat avec elles, à régler au mieux le thermostat émotionnel pour mieux vivre avec soi et les autres.

 

Ensuite, décider de ce que l’on veut faire ou ne pas faire, quand la force est avec nous…

Source : « Grand bien vous fasse » sur France Inter ; https://hsperson.li/ ; Observatoire de la sensibilité

 

Pour aller plus loin : des infos, des débats, des tests

#hypersensibilité #observatoiredelasensibilité #Sophrologie #Hypnose #bienêtre #émotions  #détente #gestiondustress

Crédit photo : Christine Sponchia de Pixabay


Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.