Alexandra Dobbs
Sophrologue et Hypnologue
Alexandra Dobbs
Sophrologue et Hypnologue

Santé mentale des enfants : "Il y a urgence à agir"


Le 20 novembre est la journée internationale des droits de l’enfant.
 
Le rapport "La situation des enfants dans le monde 2021 ; Dans ma tête : Promouvoir, protéger et prendre en charge la santé mentale des enfants", qui constitue l’analyse la plus complète jamais menée par l’UNICEF sur la santé mentale des enfants, des adolescents et des personnes s’occupant d’enfants au XXIe siècle, indique que, même avant la pandémie de COVID-19, les enfants et les jeunes souffraient déjà de problèmes de santé mentale sans qu’aucun investissement substantiel n’ait été consenti pour y remédier. L’UNICEF avertit que les enfants et les jeunes pourraient ressentir les effets de la COVID-19 sur leur santé mentale et leur bien-être pendant de nombreuses années.

Selon les estimations mondiales disponibles, les plus récentes, plus d’un adolescent sur sept, âgé de 10 à 19 ans, vivrait avec un trouble mental diagnostiqué. Près de 46 000 adolescents se suicident chaque année, ce qui en fait l’une des cinq principales causes de décès pour cette tranche d’âge. Parallèlement, des écarts significatifs persistent entre les besoins en matière de santé mentale et les financements consacrés à cette problématique. D’après le rapport, seuls 2 % environ des budgets publics alloués à la santé sont affectés à la santé mentale dans le monde. Lire la suite

En France, à l'occasion de cette journée internationale, la Défenseure des droits, Claire Hédon, et son adjoint Défenseur des enfants, Eric Delemar, rendent public leur rapport annuel consacré aux droits de l’enfant : "Santé mentale des enfants : le droit au bien-être". Le défaut de prise en charge des troubles de santé mentale et les manquements aux droits qui en découlent constituent une entrave au bon développement de l’enfant et à son intérêt supérieur, que deux années de vagues épidémiques ont contribué à aggraver (...).
 
La Défenseure des droits et le Défenseur des enfants demandent au gouvernement de considérer la santé mentale des enfants comme une priorité des politiques publiques et formulent 29 recommandations à destination des pouvoirs publics dans lesquelles ils soulignent, par exemple, l’urgence à agir pour développer des dispositifs d’accueil des jeunes enfants, l’accompagnement à la parentalité, les moyens accordés au réseau de la PMI sur le territoire, et la formation aux droits contre le harcèlement scolaire. Lire la suite

Dans son rapport, Claire Hédon pointe les effets des confinements, leur dépendance aux écrans et surtout les conséquences du harcèlement scolaire.
Pour mener cette enquête, des centaines d’enfants et de jeunes ont été consultés. À travers leurs paroles, les souffrances vécues à l’école sautent aux yeux, avec les conséquences qui s’en suivent. Ce rapport s’interroge aussi sur les conséquences jugées "dramatiques" de la crise sanitaire sur la santé mentales des enfants. Les différents confinements ont engendré "une hausse générale des syndromes dépressifs" et provoqué "un doublement des cas chez 15/24 ans, 20% en 2020 contre 10% en 2019". Lire la suite
Ressources pour les parents "Comment aborder le sujet de la santé mentale avec votre enfant" (selon l'âge)

Crédit photo : Pixabay

image d'enfant

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.